Un Trial amical

Temps de lecture hors photos : 2 Minutes

C’est tout en douceur qu’une cinquantaine de motos fourmillaient au pied du domaine de Blonay. « Une amicale » explique Alexandre, le président de l’association Trial Club du Léman, « c’est un rassemblement de passionnés de moto trial. Pas de concours, juste de l’échange entre nous. »

Quatre clubs sur le département échangent dans ce genre de manifestation. Pas de jugement, pas d’ego, juste de la concentration pour ne pas mettre le pied à terre sur des parcours classés en 4 niveaux, du S4 (Senior 4) pour débutant au S1, confirmé.

trial-Blonay-1
Alain, 76 ans

Il n’y a pas d’âge pour ce sport qui se pratique de 7 à 77 ans. C’est le vécu d’Alain, le secrétaire du club qui a 76 ans, « J’ai commencé à 7 ans à monter sur une moto. C’est une passion que mon père m’a communiquée. Je n’ai jamais arrêté malgré un infarctus au compteur… A 10 ans, j’avais fabriqué une fausse clé pour décadenasser la moto de mon père. A l’époque les gens parlaient plus de moto-cross que de Trial. L’engouement pour ce sport est arrivé dans les années 70 ».

trial-Blonay-2
Erthan - 9 ans

Il y a aussi Erthan, le fils du président, qui a commencé dès sa sixième année à monter sur une moto. A 9 ans, on le voit circuler entre les rochers avec une maîtrise qui n’est plus à démontrer et une fierté à peine dissimulée. « Normal, ses copains d’école sont venus le regarder aujourd’hui » ironise le papa.

trial-Blonay-8
JM Traiteur

C’est la première fois que l’association a mis en place une restauration à midi avec un cochon à la broche préparé par « JM Traiteur ». « Avant, chacun mangeait son casse-croûte dans son coin, se rappelle Alexandre. C’est beaucoup plus convivial ainsi. Ce qui nous manque, c’est un petit local pour ranger notre matériel. Reste à savoir si nous avons le droit de construire sur ce lieu. On n’a pas à se plaindre, la mairie nous met à disposition du matériel : chapiteaux, tables, bancs… et cette année, on se sent plus tranquillisé car le maire nous a fait signer une convention pour l’utilisation des lieux ».

Une mise en conformité qui était indispensable pour le maire Jacques Grandchamp, afin de régulariser l’horaire de présence sur place des pilotes et de leurs engins de 8h jusqu’à 20h. « Une règle qui ne déplaît pas au club, confirme Alexandre. Nous nous y tiendrons. Quant à ceux, hors club, qui viennent le soir troubler le calme du voisinage, désormais ils risquent de se faire rappeler à l’ordre par la police municipale ».

L’adhésion, pour pouvoir utiliser le terrain, est à 5 euros pour une journée ou 60 euros pour l’année et bien sûr, il faut prouver que son véhicule est bien assuré. A cela, il faut ajouter une corvée de nettoyage trois ou quatre fois par an pour nettoyer des lieux les déchets laissés par des passants peu scrupuleux…

Pour tous renseignements : trialclubleman@gmail.com

Vues : 103