LE KYUDO : développement de l’être humain

Le Kyudo est un art martial japonais : le tir à l’arc zen. Pourtant à l’origine l’arc était une arme de chasse puis de guerre.

Forger son corps et son esprit

À la suite de ces précédents usages, le kyudo a évolué avec le temps pour contribuer au développement de l’être en forgeant son corps et son esprit. Même en dehors des compétitions qu’il propose, le Kyudo requière la gestion de l’attitude, du mental et des émotions. Le kyudo « ne s’arrête pas au porte du dojo » nous explique Colmaire Pascal,  membre du Comité directeur du Comité National de Kyudo, actuellement président de l’association Kyudo Chablais.

Pascal Colmaire


« Chaque tir recherchant la précision , il faut se contrôler et se stabiliser tant physiquement que mentalement. Le Japon a ajouté des notions d’esthétique et de chorégraphie qui ne laissent pas insensible les spectateurs » nous informe Pascal Colmaire.

En plus des apprentissages moteurs qui nécessitent une attention interne (sur soi), il faut aussi s’occuper de l’externe de manière:

  • Étroite, engendrée par la visée (le centre de la cible)
  • Large, car les recherches de synchronisation (le Kyudo se pratique à plusieurs) et du joli, voir du spectacle demandent aussi une attention aux autres”.

« La concentration se définit par les dimensions de l’ampleur de l’attention (large et étroite) , de la direction de l’attention (externe et interne) et de la flexibilité attentionnelle (Nideffer, 1976) »

Cette diversité de formes de concentration constitue un apprentissage bénéfique à tout âge sur de nombreux plans: discipline mentale, émotions, attitude, socialisation, convivialité… ceci en plus des développements physiques tels que le contrôle corporel, la stabilité, la gestion des efforts…
Le kyudo privilégie l’enseignement de cette large variété de développements humains à travers une collaboration maître-élève(s).   

Kyudo Chablais a la chance de disposer d’un enseignant expérimenté que nous présentons ci-dessous.

Portrait et destin hors du commun

Pascal Colmaire

Jeune retraité basé sur la commune de Bernex, Pascal Colmaire a commencé le tir à l’arc (sportif) à l’âge de 14 ans. Devenu 12 fois champion national, Champion d’Europe et du Monde par équipe en Autriche en 1985 avec l’équipe de France.
Il précise ” ma plus grande carrière c’est comme entraineur. Je l’ai été à partir de 16 ans et le mois de mes 17 ans mon premier élève devenait champion de France catégorie jeune. Je suis devenu professionnel à 22 ans, puis conseiller régional. J’ai dirigé l’équipe de France lors des Olympiades de Séoul et de Barcelone. Lors de cette dernière la France a enregistré ses meilleurs résultats avec les équipes dames et hommes en demi-finale, et un titre Olympique : Sébastien Flute”
Après j’ai été recruté par le Canada pour les deux Olympiades suivantes. C’était un important défi, car c’était surtout un pays de chasseurs à l’arc, quasiment sans archers sportifs; mais ce fût une autre réussite professionnelle.” nous explique Pascal “Je suis devenu vice-président de la Confédération Panaméricaine de Tir à l’Arc. Par la suite la Fédération Internationale de Tir à l’Arc à Lausanne m’a demandé de diriger le Développement  Mondial de ce sport, d’où mon retour en France“.
Pascal intervenait dans le monde entier, en rencontrant le Comité Olympique, la fédération de tir à l’arc  et le ministère des sports des pays concernés, il a formé des milliers d’entraineurs dans le monde entiers.
Il fait le choix de s’installer à Bernex.
Fin 2000 pendant ses entrainements il est approché par deux archers qui lui demandent de les initier au Kyudo. C’est comme cela que s’est montée l’association Kyudo Chablais

Le palmarès exceptionnel de Kyudo Chablais

L’association chablaisienne a déjà remporté la coupe régionale en individuel, et la coupe nationale 2016 en équipe. Elle a aussi participé à toutes les coupes du monde qui se sont tenues dans cet art martial: 2009 et 2017 à Tokyo et 2013 à Paris. Tout ceci sans la moindre subvention!
La coupe d’Europe de tir à l’arc traditionnel japonais (Kyudo) s’est tenue les 1 et 2 juillet à Bourges. 
Avec 100% de réussite, c’est un Chablaisien qui s’est imposé au tir de qualification – le seul à avoir réalisé un score parfait – c’est le président et enseignant de l’associaiton publiéraine: Pascal COLMAIRE.
Même s’il n’a pu ensuite atteindre la finale européenne de 2021, il confirme le niveau international de Kyudo Chablais.

Étendre cette discipline aux enfants

Le projet de Kyudo Chablais est de créer une section jeunes, de 12 à 17 ans.
Ce projet prendra forme dès le mois de septembre 2021, tous les jeudis dès 17h45, le samedi matin en salle; ces deux séances au centre sportif de la Cité de l’Eau.
Tout le matériel sera prêté: arc, flèches, gants…. Deux enfants par arc, avec un maximum de 12 enfants.
Cotisation 100€ par an tout compris : assurance, licence, cours, matériel…

Cette section sera une première mondiale, hors Japon!

Vues : 83